La crème Budwig du petit déjeuner

Le petit déjeuner doit être reconstituant pour l’organisme qui a vécu sur ses réserves pendant toute la nuit, même si c’était en mode repos.

Le petit déjeuner doit réhydrater le corps, relancer la machine (sucre rapides) et fournir des réserves pour toute la matinée (en évitant la fringale de 11h, qui n’est autre qu’une hypoglycémie qui risque de fatiguer le foie; lequel est obligé de puiser dans ses réserves de glycogène). Par ailleurs, il est préférable de varier les apports (ne pas prendre chaque jour le même petit déjeuner, ce qui serait pourtant bien pratique …)

Je me suis inspiré des principes de la crème Budwig pour me concocter dès 7h du matin un petit déjeuner qui apporte :

  • des protéines non grasses (pour la régénération des cellules)
  • des sucres complexes (on dit aussi lents, par abus de langage)
  • un peu de sucres simples (on dit aussi rapides, par abus de langage)
  • des acides gras polyinsaturés (pour les membranes cellulaires)
  • du calcium (pour le capital osseux)
  • une hydratation conséquente

Pour la réhydratation générale, je commence par boire un grand bol (3-400 ml) de thé vert en vrac (et sans sucre, évidemment).
J’évite absolument le jus d’orange, même préparé maison, qui est trop acide et parfois trop sucré, surtout s’il est dosé dans un grand verre.

Dans le même bol (une fois le thé bu), je mélange :

  • 100g de muesli bio en vrac, type mélange du montagnard ou de l’étudiant (céréales floconnées, fruits oléagineux et fruits secs) – là, j’avoue que je ne suis pas conforme au principe de variation du petit déjeuner !
  • de l’eau chaude (pour faire gonfler le muesli après quelques minutes)
  • un yaourt ou 3 c.s de fromage blanc 0% ou 20% de MG (apport en calcium et protéines)
  • un fruit découpé (poire, pomme, abricots, demie banane) – une banane entière apporte trop de sucres rapides
  • une c.s de miel crémeux ou liquide, voire de sirop d’agave – le sucre du matin est intégralement métabolisé 
  • un filet d’huile riche en oméga 3 (noix, lin, colza, courge) – c’est l’occasion ou jamais d’assurer l’équilibre en acide gras poly-insaturés sans en passer par la vinaigrette
  • un voile de cannelle (de la bonne cannelle non ventilée, par exemple celle de Roellinger ou de Michel Pierre – Paris 1er) – elle favorise la digestion et régule la glycémie, un peu…

Si je dispose de pain complet ou intégral (pas de baguette ni de pain de mie blanc, évidemment), je me prépare, pour le plaisir, une unique tartine fine avec une noix de beurre bio baratté (max 10g quotidien et pas de beurre industriel, bien sûr).

Il m’arrive parfois de prendre sur ma tartine quelques protéines animales, sous la forme d’un filet de hareng, ou deux filets de sardines ou du foie de morue. Un oeuf ou une tranche de jambon cuit découenné et dégraissé auraient tout autant leur place. Cela suppose bien sûr de réduire la portion de muesli !

Je peux vous garantir qu’avec ce démarrage royal, je peux tenir sans sourciller jusqu’à ma pause-déjeuner de 13h ou 13h30.

« Try it, you’ll like it ! »

Leave A Response

* Denotes Required Field